Perles de poème, poème de perles…

Les élèves de 6D ont visité dans le cadre du cours de français le musée maritime de Sharjah le 27 avril. Ils y ont découvert la tradition locale de la pêche perlière, première richesse des Emirats avant la découverte du pétrole. Ils ont pu eux-mêmes devenir pêcheurs de perles en ouvrant à l’occasion d’un petite sortie en mer une huître perlière.
A leur retour au lycée , cette sortie leur a inspiré des poèmes :

« Tu dis Naham
Et déjà
Le chant des sirènes te fait voyager

Tu dis dhow
Et déjà
Les pêcheurs plongent dans l’eau

Tu dis gouffre
Et déjà
Tu t ‘enfonces dans les sombres profondeurs

Tu dis huître
Et déjà
Tu penses à la lulu dans son écrin brillant

Tu dis perle
Et déjà
Des huîtres s’ouvrent sur ton passage

Théotime »

« Tu dis perle
Et déjà
Les lulus brillent comme le soleil

Tu dis mer
Et déjà
Les dhows naviguent en dehors du port

Tu dis coquille
Et déjà
Les huîtres ouvrent leur bouche

Tu dis Amla, Nafsi, Nyma
Et déjà
Le Naham commence à chanter

Tu dis dattes
Et déjà
Les rameurs commencent à manger

Wissam »

« Tu dis perle
Et déjà
Une huître t’offre une goutte précieuse

Tu dis vague
Et déjà
Une lame t’emporte vers les profondeurs infinies

Tu dis Baghlah
Et déjà
Un géant navigue vers toi,
Sur son dos un Naham chante sa chanson traditionnelle

Tu dis pêche
Et déjà
Mille grands paniers sont remplis d’huîtres

Tu dis voyage
Et déjà
Tu pars vers l’inconnu, pour rapporter dans ton pays
Ces bijoux précieux.

Rhéa »

« Tu dis perle
Et déjà
Je t’offre un collier

Tu dis matin
Et déjà
L’horizon est sur la mer

Tu dis récifs
Et déjà
Les longues algues dansent

Tu dis coffre
Et déjà
Il en sort des bijoux brillants

Tu dis Sib
Et déjà
Tu pars pour l’aventure sur la mer colorée

Carl »

« Tu dis perle
Et déjà
La lulu brille dans l’huître

Tu dis océan
Et déjà
L’eau te porte dans tes rêves

Tu dis dhow
Et déjà
Les nahams font danser la lame

Tu dis plongeur
Et déjà
Ses yeux brillent à la vue des récifs d’or

Tu dis horizon
Et déjà
Le cœur des pêcheurs s’ouvre au monde inconnu et merveilleux

Lara-May »