MATH EN JEANS

JOUR 1 :
“Après la découverte du petit déjeuner et un bref trajet en bus, nous nous sommes rendus dans les jardins du Consulat de France à Pondichéry ; discours de Madame la Consule, du proviseur du lycée français et du coordinateur du congrès qui a offert des châles à certaines personnes.

Sous la chaleur et l’humidité, nous avons été réconfortés par des chocolatines.C’est à ce moment-là que nous avons fait connaissance avec nos groupes.

Ensuite Marion Le Godinec, chercheuse en mathématiques, a pris la parole et nous a présenté l’évolution du calcul dans l’histoire en passant par le boulier, la règle à calculer et les premières machines.

Ensuite nous avons rejoint le lycée par le bord de mer à pieds.

À la fin des cours, nous avons pu monter dans les salles pour continuer et finaliser nos recherches avec notre groupe jumelé, les chercheurs passaient de temps en temps nous guider sur la fin de notre travail.

Puis nous sommes allés faire un tour en ville, voir lakshmi temple, avec un éléphant. On l’a nourri à tour de rôle et il nous bénissait après l’offrande.

Un petit tour près de la mer, un peu d’air frais, et retour au lycée ou l’on attend notre dîner.”

Pierina MILLE.

JOUR 2 :
« Ce matin réveil assez difficile pour certains...
Après s’être préparé, direction p’tit déj avec toutes sortes d’assortiments de sucré salé. Peu après neuf heures, nous sommes allés au Lycée Français de Pondichéry, première présentation devant des classes d’une dizaine de personnes (élèves, profs et chercheurs) à 9:30.
Les exposés ont eu lieu de 9:30 jusqu’à midi. A chaque fin de session d’exposé qui durait une demi heure, les chercheurs et les professeurs présents nous ont donné des conseils pour améliorer certains paramètres des recherches pour les nouvelles présentations qui auront lieu demain.
Déjeuner à midi... Puis dans l’après-midi, un des chercheurs, Benoît Rittaud, a fait une très bonne conférence d’une heure sur le sujet « Thalès, les éléphants et les souris ». Cette conférence traitait différentes thématiques : les principaux travaux de Thalès, les scientifiques qui l’ont contredit ou encore le rapport entre l’infiniment petit et l’infiniment grand (les différentes caractéristiques des choses grandes et des choses petites comme par exemple les formules qui les relient). Ensuite, on a eu une à deux heures de travail pour l’amélioration des exposés en groupe. Quelques personnes sont parties se promener, acheter des souvenirs et sans oublier les parts de rires...
En revenant, atelier « Bollywood dance » (petite chorégraphie bien animée). Pour finir nous avons fait une pause dîner, avant de se lancer dans un bal où tout le monde a bien participé, l’ambiance était détendue, tout le monde dansait sans arrêt... C’était génial !
Retour à l’hôtel, fatigués mais contents de cette journée. »

Matteo GOBBE, 2nde A

JOUR 3 :
« Après s’être réveillés assez tôt et préparé les valises, nous nous sommes dirigés directement au lycée afin d’assister à la conférence de Sinou David, chercheur en mathématiques. Sa présentation sur plusieurs inventions d’Archimède, tel que la foudre solaire et la main de fer, mais surtout sur le troupeau divin et ses diverses solutions, ainsi que celle du mathématicien Brahmagupta qui met en place la Samasa ou encore celle de la solution triviale et les fractions continues, fut très captivante.
Nous nous sommes ensuite dirigés vers nos salles de présentation afin d’exposer nos recherches pour la deuxième fois.
Après notre présentation, nous avions eu la possibilité de passer dans les classes afin de pouvoir assister aux exposés des autres élèves. Ce fut intéressant de voir les différentes façons de résoudre un problème et de penser.
Après le déjeuner, quelques jeux et discussions, nous avons du dire nos adieux et prendre la route vers l’aéroport.
Certes, un séjour assez court, mais nous avons quand même réussi à en profiter au maximum. Nous avons fait connaissance avec des élèves de Pondichéry, Chennai, Calcutta, du Qatar, d’Abu Dhabi et de l’île de la Réunion.
Rencontrer les chercheurs fut tout aussi stimulant car nous avons réussi à parler avec eux de leurs recherches. Certains groupes ont même pris des photos avec eux (des groufis !).
En bref, ce fut une très bonne expérience, non seulement pour visiter l’un des plus grand pays du monde, l’Inde, mais aussi pour rencontrer des chercheurs qui nous donnent de leur temps, et d’interagir avec des personnes de plusieurs pays différents. »

Myriam RIHANI, TS2

, par Z.M.

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)