Sections Culturelles

Option Arts Plastiques

La classe culturelle option arts plastiques est aménagée dans l’emploi du temps avec trois heures supplémentaires d’arts plastiques par semaine, pour permettre aux élèves de découvrir des oeuvres de référence et d’aborder des pratiques artistiques variées.

L’enseignement des arts plastiques favorise l’interdisciplinarité grâce aux pratiques variées, aux rencontres artistiques, aux regards et aux échanges entre les élèves sur les différents domaines des arts.
Les élèves sont invités à s’engager dans des projets individuels, collectifs et pluridisciplinaires.

Le projet culturel de la classe à horaires aménagés en arts plastiques développe une problématique qui tourne autour des liens qu’entretiennent les arts d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui.

D’autre part, les élèves se familiarisent avec une pratique graphique régulière en réalisant tout au long de l’année un carnet de dessin qui raconte leur parcours artistique.

A travers les différents projets artistiques, les élèves découvrent différentes techniques et tentent de les apprivoiser. Ils adoptent ainsi des habitudes de travail et envisagent une réalisation plastique à long terme.

Les élèves disposent également d’un cahier culturel, qui permet de garder la trace du travail réalisé et des rencontres artistiques et culturelles faites au cours de l’année.

Procédure d’admission :
Cette classe est ouverte sans condition particulière mais s’adresse à des élèves fortement motivés dans ce choix et capables d’autonomie.
Les élèves qui souhaitent suivre cette option seront admis à la suite d’un entretien pour permettre d’évaluer leur motivation. Il sera demandé aux élèves de ramener lors de l’entretien quelques productions plastiques et d’exprimer leurs attentes et les raisons les amenant à souhaiter intégrer cette classe.

Option Théâtre

« Le théâtre est le témoin de la naissance de la conscience nationale” Habib Bourguiba.

Le théâtre est un art de la communication. Il permet de dire, d’exprimer, de développer des idées au travers d’émotions diverses et multiples. Cette multiplicité, cette richesse, sont données par la matière même de ce que nous sommes.
Doté de nombreuses compétences transversales telles que le travail en équipe, l’ouverture aux autres et au monde, le théâtre est un véritable moyen de socialisation.
Pour toutes les qualités dont dispose cet art noble dans le développement humain, artistique, intellectuel, culturel et social, Monsieur Christophe Troucat, a souhaité proposer une classe culturelle à horaires aménagés théâtre et arts plastiques pour les élèves de sixième, depuis la rentrée scolaire de septembre 2015.
Cette classe culturelle théâtre, destinée aux élèves volontaires de sixième s’établira aisément au sein du l’AFLEC, témoin du brassage culturel de ses élèves. Art tolérant, ouvert aux échanges, au pluralisme, qui observe, questionne le monde et son évolution, il répond parfaitement aux exigences de cet établissement pluriculturel dont le projet éducatif repose sur la culture et les langues.
Conformément au programme établi par l’éducation nationale, l’enseignement en classe culturelle à horaires aménagés théâtre consiste à offrir aux élèves, au sein de leur formation générale, une formation leur garantissant les meilleures chances d’épanouissement. Le théâtre y sera enseigné dans la diversité de ses formes, de ses modes de création et de diffusion. Au sein de cette classe, l’élève découvrira la dimension artistique et sociale du théâtre et acquerra une pratique, des connaissances, des techniques, en menant de front le jeu, l’acquisition d’une culture théâtrale et la fréquentation des spectacles.

Les objectifs visés :
De multiples objectifs sont visés par l’enseignement théâtral en classe à horaires aménagés :

  • Objectifs pédagogiques :
    Cet enseignement dispense une formation de pratique artistique et culturelle. Il favorise ainsi la perception par l’élève de la dramaturgie et du processus de création théâtrale dans ses différentes composantes : espace, jeu, mise en scène, rapport au public, écriture.
    Faire voir du théâtre aux élèves, c’est leur donner les moyens d’appréhender le monde. Nous privilégierons dans cette perspective l’appréhension de l’espace scénique et théâtral, le déchiffrage des codes de la représentation, et le développement de l’imaginaire.
  • Objectifs créatifs :
    Dans sa dimension pratique, l’enseignement est fondé à la fois sur le plaisir et la rigueur du jeu. Il mobilise avant tout le corps et la voix, outils premiers du comédien. Il sollicite la créativité de l’élève qui s’appuie sur sa sensibilité et son imagination pour répondre à une situation donnée, et inventer diverses manières de dire un texte.
    La mise en œuvre s’élabore à partir de propositions individuelles sans cesse mises à l’épreuve de la cohésion de l’ensemble. Le double regard de l’enseignant et des élèves, la confrontation des points de vue, les allers-retours du texte au plateau permettent à l’élève de comprendre ce qu’est un processus de création.
  • Objectifs culturels :
    L’enseignement forme le goût et l’esprit critique de l’élève, en le confrontant à des pratiques et des œuvres du patrimoine français et international. L’interdisciplinarité sera de rigueur car nous travaillerons en étroite collaboration avec les professeurs de français pour l’aspect analytique des textes abordés, les professeurs d’histoire et géographie pour l’étude du cadre spatio- temporel et les professeurs d’art plastique pour la scénographie et la mise en scène.
    L’élève découvrira également le lien entre le théâtre et les autres arts à travers des spectacles de danse, opéra, marionnettes, cirque... Nous envisageons, si le contexte culturel nous le permet, d’assister à de nombreux spectacles de différents genres artistiques afin d’affûter le regard critique de l’élève qui produira une analyse argumentée à l’issu de chaque spectacle.
  • Objectifs du socle commun :
    L’enseignement du théâtre renvoie à plusieurs compétences du socle commun :
    « La maîtrise de la langue », par l’approche des différents textes classiques et contemporains. Mais aussi par l’expression des idées et les critiques quant aux différents spectacles vus.
    « La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication », grâce à une mise en scène qui pourrait mettre en avant l’aspect virtuel de la communication.
    « La culture humaniste », par l’approche de tous les arts (art pictural, musical...)
    « Les compétences sociales et civiques ». Apprendre à communiquer et à échanger ses idées en prenant en compte et en respectant celles des autres.
    « L’autonomie et l’initiative », seront de rigueur pour mener à bien ce travail créatif produit par les élèves.

Cet enseignement suppose une pédagogie fondée sur l’engagement personnel
dans le cadre d’une pratique collective, avec un objectif de réussite partagée.
Il est dispensé en lien avec l’enseignement du français, les enseignements
artistiques (les arts plastiques et la musique) et l’enseignement de l’éducation
physique et sportive. Il s’articule aussi à l’histoire des arts, dont les six domaines artistiques et les différentes thématiques invitent à des travaux
pluridisciplinaires ainsi qu’à la fréquentation de spectacles divers.
Les partenaires locaux - structure artistique et collectivités territoriales
(commune, groupement de communes, département, etc., selon les cas) - sont
associés aux projets des classes à horaires aménagés théâtre.

Organisation :

  • Procédure d’admission :

La sélection s’effectuera sur la base du volontariat. Seule la motivation et l’autonomie de l’élève sera prise en compte, même si celui-ci n’a aucune expérience préalable dans le domaine théâtral.

  • Premier trimestre : A la découverte de la scène

“Je peux prendre n’importe quel espace vide et l’appeler une scène. Quelqu’un traverse cet espace vide pendant que quelqu’un d’autre l’observe et c’est suffisant pour que l’acte théâtral soit amorcé.” Peter Brook

Deux axes majeurs seront abordés lors du premier trimestre, la découverte de l’espace scénique et le corps comme matériau.

Objectif :
L’optique de travail de ce premier trimestre est donner des outils pratiques aux élèves qui leurs permettent de redonner une place centrale au corps, à l’espace, à la notion de contact et à tout ce qui s’expérimente avant même l’approche du texte au sein d’un groupe.
Les différents exercices abordés lors de ce trimestre permettront de consolider le groupe et de créer au sein de celui-ci une harmonie et une souplesse qui permettent à chaque élève de se désinhiber progressivement pour accéder à la liberté de créer avec plaisir, rigueur et respect.
1-L’espace :
Avant toute chose, l’élève, partira à la découverte de l’espace scénique. Par différents exercices il appréhendera la scène, l’espace de jeu et de hors- jeu. Il découvrira les différents dispositifs scéniques et les différentes relations qu’il peut créer avec ses partenaires et les spectateurs.
Comment occuper l’espace ? Comment délimiter un espace de jeu ? Quel rapport souhaite-on créer avec le public ?... Seront les premières problématiques que nous poserons en début d’année scolaire.
Familiarisés avec l’espace, nous entamerons un travail sur le corps.
2-Le corps :
Le corps est le médiateur principal des énergies et des émotions. Il est nécessaire dans le travail d’apprentissage théâtral d’en faire un instrument souple, efficace, de le mettre à disposition des participants. Le corps doit être considéré comme un objet précieux, être abordé avec respect et considération. Nous envisagerons les différentes techniques corporelles qui permettent au comédien de donner corps à son personnage :
• Le regard : C’est une des composantes du jeu de l’acteur. Il permet de créer un espace, d’établir une relation avec ses partenaires, avec le public et il traduit les intentions de jeu.
• La respiration : Elle permet à l ‘élève comédien d’installer dans sa propre respiration celle du personnage qu’il doit interpréter. L’émotion transmise par la voix pourra se manifester sur une palette de registres très étendus. C’est aussi le symbole de l’échange humain. Elle favorise la concentration et la gestion du trac.
• L’énergie : L‘énergie individuelle et collective permet d’aborder les notions de contraires, d’alliances, de rejets et d attirances. Elle permet de recadrer et de recentrer le groupe et l’individu sur le travail à faire. Elle permet à l’élève de prend conscience de la présence de son corps sur le plateau, de l’énergie qu’il doit mobiliser. Il apprend à utiliser ses possibilités physiques pour proposer une gestuelle, une situation, un état, ou dessiner une figure, un personnage.
• Le dynamisme : Il permet d’assembler l’énergie collective du groupe et de détendre chaque participant. Ce travail exige l’attention, la concentration et la rapidité de chaque élève qui pourra procéder à un échange d’énergie avec le reste du groupe.
• Le contact : Cette notion permet l’écoute, la rencontre et la sensibilité, trois notions essentielles au jeu théâtral. L’élève aiguisera son écoute envers ses partenaires de jeu sur le plateau mais aussi envers le public lors des représentations. Il enrichira sa sensibilité et sa sincérité, en les additionnant à celles des autres. Enfin, si l’écoute est réelle, il aboutira à la rencontre, qui est la résultante des deux précédentes attitudes. Face à la tendance naturelle à se sécuriser en restant dans ses propres frontières, les élèves apprendront en douceur à mieux regarder, toucher, appréhender celui ou celle avec qui ils auront à travailler et échanger.
• L’imaginaire et la pensée : l’élève fait appel à son imaginaire et à sa réflexion pour enrichir ses propositions de jeu. La confrontation de l’intuition de l’élève et de la réaction de l’enseignant et des autres élèves permet l’élaboration d’une approche personnelle du jeu théâtral.

  • Deuxième trimestre : Le Jeu Dramatique

Le jeu dramatique fait appel à toutes les techniques développées au cours du trimestre précédentes, mais aussi et surtout à l’imagination qui doit être stimulée.

Objectifs :
Au terme de ce trimestre, les élèves présenteront un premier travail dont les thèmes seront relatifs au programme de lettres de sixième. Un spectacle qui valorisera leur créativité ainsi que les techniques acquises lors des deux trimestres à l’issu desquels ils auront acquis les notions de scène et d’expression corporelle.
Etudier, lire, observer, écouter, autant de stimuli dont ils auront besoin pour aller plus loin dans la recherche et la mise en œuvre de leur art. Il n’est nullement question de résultat ni de perfection mais de joie, de jouissance, d’amour, d’humilité, de don et de travail qui habilitera l’élève à ne jamais rester sur ses acquis et à toujours proposer autre chose.
Le jeu dramatique sera mis à l’épreuve par états et improvisations. L’élève comédien devra faire appel à tout son être, toute sa sensibilité et toute son intelligence. Le jeu ne sera pas considéré comme un but en soi, mais un moyen de communiquer avec ses partenaires et le public.
1-L’état :
Les états servent à cerner de façon précise la manière dont s’installe et se développe une émotion quelle qu’elle soit. La confiance est ici primordiale car elle détermine la capacité d’un participant à se donner au maximum. C’est par le travail physique et mental, et les exercices de contact que tomberont les éventuels inhibitions afin d’être prêt pour le travail sur l’état. Etre dans l’état est une manière d’être et d’agir, un comportement qui engage l’élève dans sa totalité.
2-L’improvisation :
C’est un travail fondamental dans l’articulation du fait théâtral. Tous les exercices tendent à son éclosion. L’improvisation est le lieu de la découverte, de la liberté, elle permettra aux élèves de mettre en action leurs questionnements sur eux-mêmes et sur le monde, de mettre en jeu leurs sensibilités et leurs imaginations.
Elle leur offre la liberté de créer, de s’exprimer, de construire au gré du développement de leurs imaginaires. C’est dans l’improvisation que le contact, l’espace, la voix trouvent leurs finalités. La notion de lâcher prise, de laisser-aller, est associée intimement à la notion de rigueur et d’analyse.
L’improvisation collective permettra d’explorer dans la mise en commun des imaginaires de chacun, des terres vierges à défricher, pour le montage du spectacle de noël autour de la pantomime et du tableau.

  • Troisième trimestre : Texte et mise en scène

“Les deux moments de la création dramatique. La création par l’émotion, qui donne la matière. Puis la création par l’art, qui juge, choisit, combine, construit. Henry de Montherlant

Après avoir travaillé sur le corps et l’espace lors des deux premiers trimestres, nous introduirons le texte théâtral du répertoire français et international que nous tenterons de mettre en scène.

Objectif :
L’objectif majeur de ce trimestre est le travail sur le spectacle de fin d’année. Loin d’être une fin en soi, ce sera une présentation du travail parcouru tout au long de l’année par les élèves comédiens de cette classe culturelle.

Un spectacle qui sera composé d’un certain nombre de scénettes et de tableaux que les élèves travailleront seuls et en petits groupes.
Nous intégrerons le texte dans le but de permettre aux élèves d’identifier les multiples courants et techniques dramaturgiques, de rattacher un auteur à un mouvement littéraire, d’enrichir leurs cultures dramaturgiques, de percevoir la pluralité du langage théâtral, d’acquérir du vocabulaire, de travailler sur la mémoire, d’être capable de réciter des vers en alexandrins et éventuellement d’être capable d’exprimer leurs sensibilités pour un texte, un genre théâtral ou un auteur.
Cela vise notamment un travail de réflexion sur la psychologie du personnage et des enjeux de l’action dans lequel il se situe.
Le texte : Le texte sera considéré comme un outil de travail. Plusiseurs scènes extraites de différentes pièces de théâtres seront proposées aux élèves. La sélection des textes sera relative au programme de lettres de sixième, afin de créer un véritable lien entre le cours de français dans lequel les élèves approfondiront l’aspect analytique des textes et le cours de théâtre dans lequel ils devront les mettres en scène. Ils réaliseront l’intrêt des connaissances théoriques sur le travail scénique.

Mise en scène : Après avoir déchiffré le texte, les élèves le metteront en scène. Ils devront faire des propositions quant au cadre spatio-temporel, aux décors, aux costumes, aux lumières, à la musique, à l’emplacement de la scène, à leurs entrées et sorties de scène, aux entrées et sorties des spectateurs etc...
Une véritable collaboration sera proposé à la professeure d’arts plastiques concrernant le travail sur la scénographie et la construction du décors.
Ce travail sera nourri par les mises en scènes des spectacles vus au cours de l’année.
Les élèves devront affronter des problématiques inhérentes à la mise en scène. Comment mettre en scène un texte datant d’une autre époque sans tomber dans le cliché et la facilité de la reproduction ? Ils devront se questionner sur les idées universelles des textes et sur leurs contextualisations dans le cardre d’une classe culturelle à horaires aménagés théâtre.

  • Evaluation
    Dans le cadre de cet atelier, les élèves seront évalués sur :
    - L’assiduité ; C’est-à-dire la présence obligatoire à toutes les séances de l’année. Sans un travail assidu, il ne sera pas possible de mener à bien une progression artistique.
    - L’implication dans chaque exercice mené ; Ce programme est basé sur le principe de confiance, d’abord en soi, aux autres et en l’enseignante. Même si certains exercices sont moins évidents que d’autres, car ils mettent à l’épreuve la pudeur de l’élève. Tout exercice est construit et appliqué en vertu du respect de chaque élève.
    - La constance dans le travail ; Ce sera également une qualité à observer tout le long de l’année. Il est important que les élèves fassent des propositions à chaque séance pour renouveler le travail.
    - La tenue d’un journal de bord ; Il sera demandé aux élèves de tenir un journal de bord dans lequel ils retranscriront subjectivement, séance par séance, les faits marquants, le travail entrepris, observé, ainsi que les différents conseils émis par la professeure et les autres élèves. Ils pourront dans ce journal émettre des appréciations argumentées sur le travail entrepris par eux-mêmes ou leurs camarades, noter leurs idées ainsi que leurs inspirations en les justifiant. Ce sera le support de toutes les critiques construites à partir des différents spectacles vus.
    - Des devoirs communs seront mis en place afin de comparer le niveau de français des élèves de cette classe avec celui des élèves des autres classes.

Option Musique

  • Classes culturelles à horaires aménagés 2017/2018
  • 3 heures de musique à dominante vocale par semaine
  • Enseignante Mme Deffontaines Ariane professeure de musique et de chant
  • Assistante pour le cours de Chorale : Mme Veronica Cowper Chanteur professionnelle et Monsieur Akyl Pianiste professionnel.

Présentation
Les cours auront lieu dans la salle de musique équipée d’un système Audio, de micros et d’un piano électrique de qualité.
L’enseignement consistera en des exercices d’entrainement de l’oreille et une méthode de chant avec des exercices techniques (voir liste ci-dessous) agrémentés de cours de connaissances et culture générales sur le fonctionnement de la voix, du son et sur les voix de l’Opera et ses grandes figures.
(Les leçons de chant ne vont pas servir uniquement à leur apprendre à bien chanter, elles vont également servir à protéger leurs cordes vocales).
Les élèves intéressés par cette classe seront sélectionnés sur entretien en fonction de leur motivation, leur oreille musicale et leur sens du rythme. Ils devront présenter une chanson de leur choix a capella ou bien sur fond musical (karaoké à envoyer au professeur par mail en format MP3 ou MP4 avant l’entretien).
L’élève sera noté et les notes inclues dans les résultats scolaire chaque trimestre.

Programme Pédagogique
En dehors des cours de connaissances et culture générales, voici les différents enseignements et pratiques de chant abordés tout au long de l’année :

Des exercices physiques de relaxation et de positions pour le chant. (Étirements et autres exercices habituant l’enfant à adopter de bonnes postures n’est pas uniquement utile pour le chant !)

  1. Travailler les techniques de respiration.
  2. Travailler les registres. Apprendre à ressentir et à reconnaitre la sensation des vibrations dans leur poitrine et dans leur bouche lorsqu’ils chantent des notes graves et dans leur tête quand ils chantent des notes aigües.
  3. Travailler l’oreille. Apprendre tout d’abord à reproduire parfaitement une note donnée puis s’entrainer à reproduire plusieurs notes à la suite.
  4. Enseignement et pratique des gammes. Très utile pour chanter juste !
  5. Enseignement et pratique des intervalles. Très utile aussi pour chanter juste !
  6. Travailler la diction, les voyelles. Travail sur la forme de sa bouche correcte pour prononcer chaque voyelle.
  7. Enseignement des techniques de gorge et de concentration.
  8. Travailler des chansons en soliste et en groupe (Chorale).
  9. Encourager à chanter en public. Lorsque le chanteur/euse connaitra plusieurs chansons parfaitement nous ferons de petits spectacles entre élèves de la classe culturelle puis un spectacle devant les parents pour s’habituer à être sur scène et en face d’un public.

, par MARCOM

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)